Poulailler en palette

Au-delà de sa dimension de loisir et de divertissement, l’élevage de poules dans son jardin familial est une belle opportunité pour amorcer le virage écologique et commencer un mode de vie plus sain et plus respectueux de l’environnement. Vous le savez, la poule pondeuse est sans doute l’animal le plus écologique que l’on peut accueillir dans son jardin familial.

Elle vous gratifiera de beaux oeufs frais à collecter chaque matin, vous donnera l’occasion d’assainir votre assiette, vous débarrassera de centaines de kilos de déchets de cuisine qu’elle ingurgitera sans broncher, va picorer les insectes et les nuisibles qui menacent votre jardin ainsi que les mauvaises herbes !

Face à une demande grandissante en matériel d’élevage, les prix ont certes été revus à la baisse dans un contexte ultra-concurrentiel, mais parfois au détriment de la qualité. La meilleure alternative reste le poulailler pas cher acheté chez un petit fabriquant-artisan doué, ou encore le bricolage pour construire un poulailler soi-même. C’est ici que le poulailler en palette entre en jeu !

Parmi les différents types de poulaillers du marché, c’est sans doute à la fois le moins cher et le plus écologique. Focus !

Pourquoi construire un poulailler en palette ?

Le prix du poulailler et de ses accessoires (mangeoire, perchoir, pondoir) est sans doute le premier frein qui empêche ceux qui aspirent à élever des poules à la maison de sauter le pas. En optant pour la solution du bricoleur, vous remédiez à ce contretemps tout en vous donnant l’opportunité de construire un beau poulailler tout confort pour offrir à vos cocottes un lieu de vie de belle facture, sain et hygiénique.

La satisfaction du travail accompli n’en sera alors que plus grande. La construction d’un poulailler en palette ne vous prendra que quelques heures et n’exigera pas de vous des compétences de bricolage particulièrement poussées. Vous allez toutefois devoir redoubler de vigilance pour ne pas compromettre la santé de vos poules.

Au moment de la collecte des palettes, assurez-vous que celles-ci sont bien traçables et qu’elles n’ont pas été traitées à un moment de leur vie par le bromure de méthyle, un insecticide très toxique qui ne tardera pas à causer des dégâts à vos poules. Préférez les palettes traitées par un procédé thermique plutôt que chimique. Comment les identifier ? C’est simple : cherchez le sigle « HT ». Il est le plus souvent gravé sur la face inférieure des palettes. Notons que le poulailler en bois est plutôt bien protégé de l’humidité et de la prolifération bactérienne et au développement des parasites aviaires s’il est surélevé et si vous l’entretenez régulièrement et si vous changez la litière à temps.

Le poulailler en palette : le point sur les différents types de palettes

Que vous ayez opté pour la construction ou pour l’achat chez un petit fabricant, il est préférable d’avoir quelques notions sur les palettes. Il faut d’abord savoir qu’elles composées de trois semelles qui reposent sur le sol, de dés (les fameux cubes de bois) répartis sur chacune des semelles, les traverses posées sur les dés et les planches de bois en elles-mêmes. En France (et en Europe), vous trouverez deux types de palettes :

- Les palettes jetables non marquées : elles sont en bois brut non traité. Vous pouvez les récupérer chez les commerçants, en magasins de bricolage, sur les chantiers ou dans les grandes surfaces. Elle ne vous donnera pas (beaucoup) de fil à retordre dans la phase de démontage ;

- Les palettes consignées marquées « EUR EPAL » : destinées au transport de marchandises, les palettes consignées sont plus lourdes, plus solides et traitées de façon thermique. Attention : le seul traitement autorisé dans l’UE est le thermique (marqué HT). Depuis 2010, le traitement chimique au bromure de méthyle (marqué MB) est interdit. Elles sont particulièrement difficiles à démonter. On vous conseille de les éviter.

Quelques mesures de précaution pour l’entretien de son poulailler en palette

Les poules sont des animaux de basse-cour qui adorent gambader et se dégourdir les pattes dans le grand air. Si vous n’avez pas la possibilité de leur offrir un environnement spacieux et sécurisé par un enclos et une clôture hermétique qui les protégera des intrusions de leurs prédateurs comme le renard, le rat et les autres rongeurs, vous allez devoir déplacer le poulailler de temps en temps.

C’est une opération délicate avec un petit poulailler maison, à fortiori s’il est fait à base de palettes. Veillez donc à vous assurer que les fixations sont solides, et évitez les gestes brusques au moment du déplacement. Si l’aspect esthétique de votre poulailler en bois est un critère qui vous importe, vous pouvez toujours le repeindre en veillant à utiliser des produits non toxiques.

Pour conclure, sachez qu’un poulailler en palette reste une solution d’appoint pour vous initier et vous familiariser avec le monde de l’aviculture. Si vous avez plus d’ambition, vous allez vite devoir acheter un poulailler en kit plus grand et plus résistant chez La Ferme de Beaumont ou Feel Good UK à mesure que votre cheptel accueillera de nouvelles poules, coqs ou poussins.