Construire un poulailler avec des palettes

Les palettes en bois sont particulièrement plébiscitées par les amateurs du Do It Yourself, et les aviculteurs ne font pas exception à la règle. Si vous souhaitez élever des poules dans votre jardin, vous avez sans doute parcouru le web pour vous enquérir de la fourchette de prix du poulailler, de l’abreuvoir, de la mangeoire, du perchoir ou pondoir, de la trappe, de la rampe, de l’enclos, de la clôture, des aliments de volaille et de l’ensemble du matériel d’élevage dont vous aurez besoin pour prendre soin de vos poules pondeuses ou d’ornement.

Si les éleveurs amateurs sont le plus souvent réceptifs aux arguments des produits du commerce, la tendance du poulailler maison semble prendre de l’ampleur, même auprès des personnes qui ne justifient pas forcément de compétences particulières dans le bricolage ou la charpenterie. Construire un poulailler avec des palettes ne prend pas plus de deux après-midi, et coûte jusqu’à 10 fois moins cher.

Comment construire un poulailler sans se prendre la tête ? Quel est le matériel nécessaire pour construire un poulailler en palette ? Quelles sont les étapes à suivre pour fabriquer un poulailler avec des palettes ? On vous dit tout…

Avant de lancer les travaux

Avant de commencer à construire un poulailler avec des palettes, intéressons-nous un instant à ces dernières. Pour ne pas compromettre la santé de vos poules, nous vous conseillons vivement d’accorder une attention particulière à la provenance de vos palettes. Les palettes trop anciennes ont sans doute été traitées par le bromure de méthyle, un insecticide très toxique. Préférez les palettes qui affichent le sigle « HT ». Cela indique qu’elles ont fait l’objet d’un traitement thermique plutôt que chimique.

Fabriquer un poulailler avec des palettes implique d’abord de les démonter. C’est l’étape la plus compliquée, la plus laborieuse mais aussi la plus sensible. Elle conditionnera toutes les autres. Pour commencer le démontage des palettes, munissez-vous d’un arrache-clou (ou pied de biche), d’une massette et d’une meuleuse d’angle.

De nombreux aviculteurs conservent des souvenirs douloureux du démontage de palettes.

Pour plus de confort, munissez-vous de gants, de lunettes de protection et de solides chaussures à semelles épaisses ou renforcées.

Pour faire un poulailler avec des palettes sans passer par tous vos états, suivez les étapes suivantes :

- Commencez par déclouer les planches des palettes. Pour cela, posez –les sur une surface plane, disposez le pied de biche sous la planche à démonter et frappez avec la massette pour le faire pénétrer ;

- Faites levier avec le pied de biche pour déclouer les planches. Procédez par à-coups pour ne pas éclater les planches de votre futur poulailler en bois ;

- Vous pouvez accessoirement meuler les têtes de pointes ou d’agrafes avec la meuleuse d’angle. Les planches seront plus résistantes et n’éclateront pas.

Deux ou trois palettes de récupération suffiront à construire un poulailler pas cher (moins de 20 €). Vous allez devoir également faire l’acquisition de quelques charnières, de lots de vis et d’un petit rouleau de grillage pour protéger vos poules de leurs nombreux prédateurs, du renard à la fouine en passant par la belette, les rats et les autres rongeurs.

Les étapes

Pour un poulailler en bois pas cher qui abritera entre 2 et 4 poules, suivez les étapes suivantes :

- Sciez quatre grandes planches de même taille. Attention : c’est la longueur de ces planches qui déterminera la taille de votre poulailler ;

- Sciez ensuite quatre planches plus courtes. Attention : leur longueur déterminera cette fois la hauteur de votre poulailler ;

- Réaliser deux cadres identiques avec ces planches clouées : deux en longueur et deux en largeur. Disposez également une planche qui relie les deux planches « largeur » à leur milieu, et une autre qui relie les deux planches « longueur » à leur milieu pour chaque cadre ;

- Disposez ces deux cadres en pyramide, avec une planche « longueur » au sol. Pour stabiliser la structure, cloutez trois planches qui relieront les deux cadres : à droite, au milieu et à gauche. Le nichoir dans le « rectangle » en haut à gauche.

- Construisez à présent le toit du nichoi. Pour cela, fixez ensemble plusieurs petites planches en les chevauchant pour prévenir l’infiltration de l’eau. C’est le meilleur moyen d’éviter l’humidité et donc la prolifération des bactéries et des parasites aviaires. Fixez uniquement le versant supérieur avec deux charnières. L’autre côté du nichoir doit être condamné avec une ou plusieurs planches ;

- Posez ensuite une planche de bois ou de plastique pour faire le plancher de votre nichoir ;

- Disposez une petite rampe en faisant se chevaucher plusieurs petits morceaux de palettes, comme des escaliers. Elle reliera le sol au nichoir surélevé ;

- Fixer le grillage sur les autres cadrans (autres que le nichoir).

Si vous êtes soucieux de l’esthétique de votre poulailler en bois, vous pouvez le peindre ! Votre poulailler est fin prêt pour accueillir les gallinacées ! A vous les oeufs frais et les joies de l’aviculture !

Pour finir

Si vous souhaitez pousser encore plus le confort de vos poules pondeuses, vous pouvez ajouter des perchoirs à hauteur identiques pour éviter la rivalité entre les poules. Si vous disposez d’assez d’espace pour un grand enclos, n’enfermez pas vos poules 24 heures sur 24. Les gallinacées, et les animaux de basse-cour plus généralement, aiment gambader pour se dégourdir les pattes, picorer dans l’herbe du jardin, etc.

Si vous n’avez pas cette possibilité, essayez au moins de déplacer le poulailler de temps en temps. Si en plus le sol n’est pas herbeux, achetez de l’herbe fraiche à vos poules, elles en raffolent !

En somme, ce poulailler en palettes sera une belle initiation au monde de l’élevage de poules pour un amateur.