Comment organiser son poulailler ?

Acheter un poulailler et élever des poules, c’est aussi veiller à la propreté de leur environnement de vie et faire en sorte de les maintenir en permanence en bonne santé. Pour cela, tout éleveur de poules doit savoir comment organiser son poulailler : quel revêtement pour le sol de l’abri des gallinacées ? Comment et à quelle fréquence nettoyer le poulailler ? Faut-il désinfecter ? A quelle fréquence ?

N’ayez crainte : ces opérations ne sont pas particulièrement chronophages, à condition de ne pas les laisser s’accumuler. Dans cet article de synthèse, nous évoquerons les étapes de l’entretien qui s’imposent pour garder le poulailler propre à toute épreuve et maximiser la ponte des poules pondeuses. Au menu : le choix et l’entretien du revêtement du sol du poulailler, le point sur le nettoyage hebdomadaire et enfin quelques conseils pour une désinfection efficace et durable.

Quel revêtement pour le sol ?

Placer son poulailler à même le sol ? Prévoir un revêtement particulier ? Couler du béton ? Cette question est sans doute la plus négligée par les éleveurs de poules en herbe. Pourtant, le revêtement du sol va directement influer sur deux éléments décisifs pour la qualité de vie des poules pondeuses notamment : la température du poulailler et l’hygiène de l’habitant.

Toutes les races de poules sont sensibles au grand froid et aux grosses chaleurs, mais aussi aux courant d’air, à l’humidité et aux intempéries. C’est pourquoi la question du sol de leur abri est importante, à fortiori lorsqu’il s’agit d’un poulailler pas cher ou d’un poulailler maison. On dénombre quatre types de revêtements de sol pour un poulailler à disposer dans le jardin : la terre battue, solution économique et facile à mettre en place mais insuffisante pour protéger les poules de leurs prédateurs, notamment ceux qui peuvent creuser comme le renard, la belette, la fouine, les rats et les autres rongeurs. Il est également possible de disposer une petite chape au mortier avec un lit de tuiles garni de cailloux pour une bonne aération.

Le plancher en bois est également envisageable pour peu que le poulailler soit surélevé avec des briques ou des parpaings. Cela préviendra les intrusions par creusage mais aussi le pourrissement d’un poulailler en bois. Enfin, une dalle en béton ferraillé peut faire l’affaire, mais elle est particulièrement difficile à mettre en place sur un poulailler pas cher ou un poulailler maison. Pour plus de détails, consultez notre article dédié « Quel sol pour un poulailler ? ».

Déroulement et fréquence de l’entretien

Lorsque l’on se demande comment organiser son poulailler, on fait également référence à l’entretien, au nettoyage et à la désinfection de l’abri de ses poules. Parce qu’elles sont sensibles à l’humidité et à la prolifération des bactéries et des parasites aviaires, les poules sont très à cheval sur l’hygiène du poulailler.

C’est pourquoi vous allez devoir procéder tous les 6 mois ou au moins une fois par an au « grand ménage » avec bien sûr une désinfection complète au programme. Il s’agira donc de vider le poulailler et l’enclos, de démonter les accessoires et autres composantes amovibles du poulailler, de procéder à un nettoyage à haute pression en insistant sur les recoins et les interstices, de frotter avec une brosse et du savon noir puis enfin d’asperger le poulailler avec un désinfectant spécial en fonction du matériau du poulailler.

Lorsque l’on se demande comment organiser son poulailler, on parle également de l’entretien hebdomadaire qui consiste à changer la litière, à retirer les fientes et à répandre une poudre aux propriétés assainissantes, désinfectantes et anti-odeurs. Vous devrez également vous occuper de la mangeoire et l’abreuvoir (vérifier s’ils ne sont pas souillés), nettoyer le pondoir, le perchoir ainsi que le bac à poussière qui permet aux poules de nettoyer leur plumage et de se débarrasser des parasites.

Enfin, gardez en tête que les poules n’aiment pas que l’on rompt leur routine. Pour cela, procédez aux différentes tâches d’entretien en journée lorsqu’elles sont dehors pour qu’elles puissent passer la nuit dans leur zone de confort.

Pour plus de détails, parcourez notre article « Comment entretenir son poulailler ? ».