La cage à poule : complément ou alternative au poulailler ?

Cage, cabane, parc, abri, maisonnette… les alternatives au poulailler ne manquent pas lorsque l’on souhaite élever des poules. Les aviculteurs ont en effet l’embarras du choix, même si certains abris sont plutôt destinés à compléter le poulailler. Alors bien sûr, le poulailler en bois reste l’abri le plus emblématique des élevages de volaille, notamment en ville. Ce dernier est en effet pratique, hygiénique et surtout peu cher.

Fabriquer un poulailler est aujourd’hui un jeu d’enfant. Toutefois, l’aviculteur peut préférer une cage à poule, parfois moins chère et plus adaptée à la configuration de votre jardin familial. De conception similaire aux cages pour cailles pondeuses, les cages à poules se distinguent par leur taille généralement plusieurs fois supérieure à celle des poulaillers, à prix égal bien entendu. Elles sont donc toutes indiquées pour les éleveurs qui souhaitent disposer d’un cheptel conséquent sans débourser une fortune pour se procurer un grand poulailler.

Les caractéristiques d’une bonne cage à poules

En règle générale, les cages à poules proposées sur le marché sont pensées pour accueillir des élevages moyens à grands. Le maillage des grilles de fond sont plus grands pour faciliter le passage des déjections et éviter ainsi l’encrassement de la grille.

La cage à poules dispose classiquement de trois portes qui permettent d’accéder facilement aux animaux de basse-cour pour un nettoyage facile et un entretien aisé. Les meilleurs modèles sont livrés avec un système d’abreuvement automatique complet, des bacs à déjections, mais aussi différents accessoires : pondoir, perchoir, mangeoire et abreuvoir alternatif.

Les cages sont parfaitement mobiles, certaines sont même montées sur roues pour vous permettre d’effectuer des rotations de parcours et laisser l’herbe repousser là où les poules pondeuses ou les poules d’ornement sont passées. C’est aussi un excellent moyen de favoriser l’hygiène : vous pourrez en effet déplacer la cage lorsque les fientes deviennent nombreuses au sol. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la cage à poules n’est pas forcément synonyme d’abri de fortune pour les gallinacés. Certaines cages à poules sont tout à fait confortables. Toutefois, on les conseillera en complément d’un poulailler, pas en remplacement.

Les cages à poules qui comptent trois compartiments sont idéales pour favoriser la ponte de vos poules pondeuses ou pour isoler les coqs en case. Les séparations entre les compartiments peuvent toutefois être découpées pour encourager la reproduction des espèces naines (un coq pour deux à quatre poules). Les cages à poules peuvent compter jusqu’à 5 étages pour élever des races de poules différentes dans de bonnes conditions sans risquer le croisement de race ou de variété. Enfin, notons que certaines cages à poules sont pensées pour « faire rouler » les oeufs frais pondus par vos poules pour faciliter la cueillette.

Les avantages de la cage à poule sans fond

La cage sans fond, également connue sous le nom de « mue », sert généralement d’enclos extérieur. Elle est surtout plébiscitée pour abriter des poussins pendant les premières semaines de leur vie pour les protéger de leurs nombreux prédateurs comme le renard, le chat, le chien, les rapaces, la couleuvre, le rat, la souris et les autres rongeurs.

Pratique dans un petit élevage familial, la cage à poules sans fond va permettre aux poules d’avoir constamment accès à l’herbe, ce qui est un avantage quasiment inestimable quand on connaît le comportement des cocottes. En effet, elles adorent gratter, picorer et ingurgiter de l’herbe fraiche. C’est donc un excellent moyen de les garder en contact avec la terre et l’herbe fraîche.

Elles vous le rendront bien avec une ponte régulière et des œufs bio à la coque bien durs. La cage à poule est également très pratique pour gérer certaines situations liées à votre élevage familial. En effet, elle vous permettra de vous assurer de la bonne santé des nouveaux arrivants avant de les intégrer dans le poulailler avec le reste des occupantes.

On conseille aux aviculteurs de prévoir une période d’isolement des nouvelles poules dans une cage à poule pour évaluer leur état physique (poux, parasites aviaires, maladies) mais aussi leur comportement. Cet isolement va permettre aux nouvelles de faire connaissance, mais aussi de comprendre les rouages de la hiérarchie déjà en place dans le poulailler en observant vos poules. Pour faciliter cette observation, veillez à placer la cage à poule pas loin de l’enclos ou du poulailler de vos anciennes poules.

Conseils pour bien utiliser la cage à poule

Placez votre cage à poules à proximité de l’enclos ou du poulailler pour que les nouvelles poules soient en contact avec les anciennes. Cela facilitera l’intégration et rendra plus fluides les échanges avant une imminente rencontre.

Si vous êtes dans les parages, vous pouvez ouvrir la cage à poules pour permettre aux deux groupes de poules de faire connaissance. Si dans le lot des nouvelles, vous avez également des poussins, faites preuves de vigilance. En générale, la maman protège ses petits de toute agression éventuelle. Il est particulièrement intéressant d’observer le comportement des anciennes poules face aux petits : certaines n’y prêteront pas attention, d’autres les cajoleront et quelques-unes seront relativement brusques, sans toutefois violenter les poussins à moins d’accuser stress et anxiété à cause de facteurs externes (manque de sécurité, faim, soif, maladies, etc.).

La cage à poule peut également jouer le rôle de pondoir ! En effet, placée dans un petit poulailler pas cher, une caisse à chat tout autre type d’abri à poules, la cage apportera à la poule tout l’isolement et la tranquillité dont elle a besoin pour couver. Pour la maman, c’est l’assurance que ses œufs ne risquent rien tout au long de la couvaison. Les poussins resteront dans ce logement sécurisé pendant quelque temps avec leur maman. Assurez-vous de leur apporter tout ce dont ils ont besoin pour leur croissance. Maintenez-les en isolement pendant un mois et demi.

Enfin, la cage à poule peut servir à abriter les poules en quarantaine lorsqu’elles souffrent de symptômes inquiétants et que vous suspectez une maladie infectieuse. Avoir des poules, c’est aussi s’assurer de leur sécurité et de leur santé. Isoler les poules malades vous permettra de limiter les dégâts pendant quelques jours le temps de cerner le problème.