La cabane à poules : plus d’espace, plus d’hygiène

Pour accueillir des petits animaux domestiques à la maison, pas besoin d’une ferme dans la ville ! Un abri plus ou moins grand fera l’affaire et vous permettra de vivre votre passion au quotidien, sans compromettre la santé et la qualité de vie de vos petites bêtes. Elever des poules est une activité qui séduit un nombre croissant de citadins qui aspirent ainsi à disposer d’un petit cheptel de trois ou quatre poules pondeuses.

Si le plaisir de collecter des oeufs frais de qualité, de prendre soin des gallinacés et de les voir grandir n’a pas de prix, d’autres avantages sont encore méconnus des ménages. Les poules d’ornement et les poules pondeuses sont certainement les animaux de basse-cour les plus écologiques : elles se feront un plaisir de vous débarrasser de vos déchets de cuisine qu’elles ingurgiteront sans broncher !

En effet, les cocottes affectionnent tout particulièrement les épluchures de fruits et légumes, les restes de viande et plus généralement ce qui reste de vos repas. Aussi, les poules vont picorer les insectes et autres nuisibles et débarrasseront votre jardin des mauvaises herbes.

Alors, convaincu ? Avant de faire votre choix par toutes les races de poules, vous allez devoir trancher sur l’abri qui va les protéger de leurs prédateurs et des conditions climatiques (intempéries, pluies, chaleur, courants d’air). Dans le cadre de notre série d’articles sur les alternatives au poulailler, nous vous présentons aujourd’hui la cabane à poules.

La cabane à poule : un grand poulailler plus spacieux et plus aéré

Evidemment, c’est bien le poulailler en bois (fait maison ou en kit) qui vient en premier à l’esprit de ceux qui souhaitent avoir des poules en milieu urbain. Le petit poulailler en bois ne manque pas d’atouts : il est économique, écologique et pratique, pour peu que l’on prenne soin de choisir un matériau traité par procédé thermique ou non chimique pour préserver la volaille.

Toutefois, lorsque l’on dispose de plus d’espace que la moyenne dans le jardin, la cabane à poules peut être une excellente alternative ! Plus confortable, plus spacieuse et plus aérée, la cabane à poule prend la forme d’un poulailler plus grand, moins confiné et surtout plus sécurisé. Elle compte généralement plusieurs clapiers disposés à hauteur d’homme pour faciliter l’entretien et le nettoyage et rendre la distribution de la nourriture plus simple en tant pluvieux par exemple.

Comme dans le poulailler, vos poules pourront pondre, se nourrir, se reposer, dormir et se protéger des intempéries dans la cabane. Cet abri pourra également contenir des accessoires comme l’abreuvoir, la mangeoire, le pondoir, le perchoir, etc. N’oubliez pas de disposer un bac à sable ou à cendre à quelques mètres pour permettre aux poules de nettoyer leur plumage.

De par sa nature, la cabane à poules est plus éclairée et surtout plus aérée, ce qui prévient la prolifération des bactéries et autres parasites aviaires. Installez le clapier dans le jardin, le fond vers l’ouest et l’ouverture vers l’est pour protéger les poules des pluies dominantes.

Les types de cabanes à poules

Comme pour le tous les types de poulailler, la cabane à poule peut être construire à la maison avec un minimum d’aptitudes au bricolage. Elle doit être pratique (pour faciliter la collecte des oeufs bio et l’entretien), confortable (en l’aménageant de sorte à protéger les poules des intempéries), esthétique (car c’est aussi un élément de déco du jardin) et spacieuse. La cabane à poule peut être construite en bois, en béton ou parpaing :

- Cabane à poules en bois : ce matériau est facile à travailler et présente l’avantage d’être isolant. Vous pouvez recourir aux plantes de récupération. Veillez impérativement à opter pour du bois traité à l’extérieur uniquement pour éviter les dégâts sur la santé des poules. Pensez également au traitement hydrofuge pour protéger l’abri des intempéries. On conseille généralement d’éviter de peindre le bois. Vous pouvez le lasurer pour qu’il respire ;

- Cabane à poules en béton ou parpaing : optez pour cette construction seulement si votre choix est définitif et qu’aucun déménagement n’est prévu à court ou moyen terme. La charpente reposera alors sur la structure et une ouverture sera prévue en façade pour la ventilation.

Concernant l’emplacement et la disposition de l’abri, préférez une cabane à poule surélevée. Les poules se positionnent instinctivement en hauteur pour disposer d’une vue panoramique sur leur environnement. Elles se sentent ainsi plus en sécurité et couleront des jours heureux dans votre jardin ! Bien sûr, prévoyez une rampe d’accès pour donner un coup de main aux poules. Il est conseillé de muscler les charnières des portes pour qu’elles soient résistantes.